Près de 600 investisseurs appellent les gouvernements à renforcer leur ambition climatique

Dans une lettre ouverte, des investisseurs des quatre coins du globe insistent sur l’urgence à agir face au changement climatique et établissent une série de recommandations visant à respecter une trajectoire de réchauffement à 1,5°C.

La décennie qui s’ouvre marquera un tournant pour le changement climatique. Elle nécessite que les gouvernements, tout autant que les investisseurs, revoient leurs ambitions à la hausse et agissent sans tarder. Tel est le constat introductif d’une lettre ouverte, signée par 587 investisseurs (totalisant 46 billions de dollars d’actifs) et coordonnée par l’initative The Investor Agenda.

Destinée aux gouvernements, la lettre les enjoint à accentuer leurs stratégies de transition avant la tenue de la COP26, en novembre, à Glasgow. Pour cela, plusieurs recommandations sont formulées. L’appel invite les gouvernements à renforcer leurs contributions déterminées au niveau national (NDCs) afin d’atteindre une neutralité carbone en 2050 voire avant. Pour rappel, ces NDCs, mises en place à la suite de l’accord de Paris, correspondent à un ensemble d’actions de lutte contre le changement climatique que chaque État doit définir et qu’il doit s’engager à suivre dans les décennies à venir. La lettre invite par ailleurs les gouvernements à s’engager sur un objectif de neutralité carbone d’ici 2050 et d’élaborer des stratégies permettant d’atteindre cet objectif.

Elle souligne également la nécessité, pour les gouvernements, de flécher les investissements vers des solutions neutres en carbone, notamment en supprimant les subventions aux énergies fossiles ou en excluant la production d’électricité à partir de charbon, le tout selon un calendrier adapté à la trajectoire de réchauffement de 1,5°C. Les investisseurs indiquent aussi qu’il est impératif d’assurer une transition juste, c’est-à-dire d’accompagner les travailleurs affectés par les changements économiques occasionnés par la transition.

Les signataires recommandent également d’intégrer ces objectifs de transition dans les plans de relance liés à la covid-19 et enjoint les gouvernements à fixer des obligations de transparence sur les risques financiers liés au changement climatique (s’appuyant sur la Task Force on Climate-related Financial Disclosures, qui offre un référentiel pour les rapports sur les enjeux climat).

L’Investor Agenda, qui est à l’initiative de la déclaration, regroupe plusieurs fédérations d’investisseurs et organisations (parmi lesquelles l’UNEP Finance initiative). Les quatre assureurs de Préfon, Axa, Allianz, CNP et Groupama sont signataires de l’appel, signe de leur engagement dans la lutte contre le changement climatique et pour une transition juste.