Préfon-Retraite, actif dans la relance économique

Lancé dans la continuité des mesures de soutien initiées dès le début de la crise, le plan de relance national de 100 millions d’euros se veut un « accélérateur de transformation économique, écologique et sociale », résumait en octobre le sous-directeur des Assurances à la Direction Générale du Trésor, Lionel Corre. Au service de cette reprise durable, les initiatives se multiplient donc depuis, unies autour du même objectif : renforcer les fonds propres des entreprises en orientant « dans le bon sens » l’épargne privée. Attentive à exprimer ses valeurs et son sens de l’intérêt général, Préfon prend toute sa part dans ce soutien à l’émergence d’un nouveau modèle conjuguant performance et résilience.

Aux côtés des fleurons nationaux !

Par l’intermédiaire de ses assureurs, plusieurs investissements ont ainsi déjà été réalisés au nom de Préfon-Retraite afin de restaurer la capacité d’investissement des entreprises, leur permettre d’embaucher et de mettre en œuvre leurs stratégies. Faisant le choix de soutenir en bourse les fleurons tricolores face à l’appétit des fonds internationaux et de les accompagner dans leurs grandes transitions, plusieurs assureurs ont, par exemple, investi dans le nouveau fonds « Lac d’Argent » officialisé en mai par Bpifrance… Un fonds « Made in France », dont le régime est donc partie prenante » aux côtés d’autres grands institutionnels et dont la capacité d’investissement, aujourd’hui de 4,2 milliards d’euros, pourrait atteindre près de dix milliards d’euros à terme.

Un secteur de l’assurance engagé

C’est en effet tout le secteur de l’assurance qui participe à l’effort de reprise économique face à la crise sanitaire, avec l’annonce conjointe, en avril dernier, de la Fédération française de l’assurance (FFA) et de la Caisse des Dépôts concernant la réactivation des fonds « Nov- », déjà souscrits pour le régime Préfon-Retraite. Les compagnies d’assurances ont ainsi, durant le mois de juillet, mobilisé la somme de 72 millions d’euros dans le fonds « Novi coté 2020 » visant à soutenir de nombreuses PME et ETI, cotées comme non cotées… Ce fonds a également vocation à être géré de manière responsable, puisque le compartiment coté sera piloté avec un biais ISR par la Financière de l’Échiquier.

Par ailleurs, thématique d’importance pour les assureurs, le secteur de la santé se voit également soutenu à hauteur de 800 millions d’euros par les investisseurs des fonds « Nov- » afin d’appuyer le développement de la recherche, des infrastructures, de la logistique et des services de santé… Des investissements conséquents qui permettront de renforcer le système sanitaire français.

Enfin, hors fonds « Nov- », sept assureurs ont déjà créé neuf fonds totalisant 700 millions d’euros dans le cadre du plan de relance. À terme, ils seront dotés au total de 2,2 milliards d’euros.