En 2021, CNP Assurances poursuit ses actions en faveur du climat

Dans un récent communiqué de presse, CNP Assurances a annoncé une politique visant à encadrer ses investissements dans le secteur du pétrole et du gaz.En s’engageant au travers de programmes d’exclusion et d’engagement actionnarial, l’assureur de Préfon-Retraite continue de participer à la transition énergétique.

Afin d’atteindre les objectifs prévus par l’Accord de Paris, CNP Assurances a indiqué s’engager dans une « politique de sortie progressive dans le pétrole et le gaz ». Cette annonce s’inscrit dans la continuité des actions de l’assureur en faveur du climat : en effet, sa sortie du charbon thermique était déjà prévue d’ici 2030 au sein de l’Union Européenne et en 2040 pour le reste du monde. Membre de la Net-Zero Asset Owner Alliance depuis 2019, CNP Assurances s’est également engagée à la neutralité carbone de son portefeuille d’investissements d’ici 2050, un objectif décliné récemment par de nouvelles cibles intermédiaires à l’horizon 2025.

La politique d’encadrement des investissements dans les énergies fossiles annoncée le 8 février 2021 prévoit ainsi une politique d’exclusion des activités les « plus dommageables au climat et à la biodiversité » comprenant les secteurs du pétrole et du gaz, mais également les énergies fossiles non-conventionnelles : sables bitumeux, pétrole et gaz de schiste ainsi que pétrole et gaz issus de la zone Arctique.

Par ailleurs, CNP Assurances renforce sa politique d’engagement actionnarial afin d’exiger des entreprises « une stratégie alignée sur un scénario à 1,5°C », correspondant à l’objectif fixé par l’Accord de Paris en 2015. Ce dialogue consistera à interroger les entreprises des secteurs pétroliers et du gaz sur un ensemble de sujets, parmi lesquels leurs objectifs de réduction des émissions et les actions mises en œuvre pour atteindre ces objectifs.

L’assureur prévoit des « mesures graduées » en cas de dialogue non concluant : participation à une action collaborative avec d’autres investisseurs, soutien à une résolution externe en assemblée générale de l’entreprise, courrier adressé à l’entreprise par le directeur général de CNP Assurances, voire cession de titres.

Ces engagements mettent l’assureur au nombre des quelques investisseurs français excluant les énergies non-conventionnelles, particulièrement émissives et polluantes, évitant les investissements dans de nouvelles infrastructures pétrolières et exigeant la réduction des émissions des entreprises pétrolières ou gazières à peine de cession. Tout en reconnaissant l’engagement de l’assureur, l’ONG Reclaim Finance indique que CNP Assurances n’a pas précisé la date de sortie des énergies fossiles envisagée en cas de résultats insuffisants et souligne des oublis dans l’exclusion des énergies non-conventionnelles, telles que les forages en eaux très profondes. Cette nouvelle étape dans la politique de CNP Assurances en faveur du climat n’est donc sans doute pas la dernière.

1 https://www.cnp.fr/le-groupe-cnp-assurances/newsroom/communiques-de-presse/2021/afin-d-atteindre-la-neutralite-carbone-de-son-portefeuille-d-investissements-d-ici-2050-cnp-assurances-se-fixe-de-nouveaux-objectifs-ambitieux-a-h.
2 Engagement à ne plus investir dans les entreprises du secteur du pétrole et du gaz dont plus de 10% du chiffre d’affaires est lié aux énergies fossiles non conventionnelles.